Signature des documents des contrats d’investissement relatifs au projet de la centrale thermique de Safi pour 2,6 milliards de dollars US

Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie de signature des documents relatifs aux contrats d’investissement concernant le projet de la centrale thermique de Safi pour un coût global de 2,6 milliards dollars (environ 23 milliards de dirhams).

Cette centrale, la plus grande au Maroc, assurera une production annuelle couvrant environ 25 pc de la demande nationale en électricité d’ici 2018, pour une puissance globale d'environ 1.386 MW. La centrale sera dotée de technologies de pointe, utilisées pour la première fois en Afrique et qui respectent les normes environnementales internationales de plus en plus strictes en matière d'utilisation de charbon propre et de contrôle des émissions.

Ce projet sera financé par un groupement de banques nationales et internationales du Japon, de France et de Grande-Bretagne, précise un communiqué du département du Chef du gouvernement.

La Banque japonaise financera le projet à hauteur de 900 millions de dollars alors que les banques internationales soutenues par le Japon contribueront à hauteur de 485 millions de dollars, ajoute la même source.

La centrale sera également financée par les banques nationales (500 millions de dollars), la Banque islamique pour le développement (69 millions de dollars), des banques internationales (100 millions de dollars) et d'autres investisseurs (535 millions de dollars).

La construction et l'exploitation de la centrale seront assurés par la société marocaine Safi Energy Compagny (SAFIEC), détenue par le consortium Nareva Holding (Maroc), GDF Suez (France) et Mitsui&Co (Japon), retenu à l’issue d’un processus d’appel d’offres international.

Intervenant au début de cette cérémonie, M.Benkirane a relevé que le projet de la centrale thermique de Safi s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre du programme gouvernemental visant à renforcer les capacités de production de l'électricité et répondre aux besoins croissants pour l'électricité produite par le secteur privé.

Il a en outre félicité l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et la SAFIEC pour leurs efforts et pour la confiance dont jouit ce projet auprès des investisseurs à la suite du processus de restructuration institutionnelle, opérationnelle et financière de l'ONEE.

M.Benkirane a également réitéré la détermination du gouvernement à poursuivre les réformes structurelles susceptibles de promouvoir l'investissement, améliorer le climat des affaires, rétablir les équilibres financiers de l'économie nationale et, partant, réaliser la prospérité et réduire les disparités sociales.

La centrale, qui sera finalisée au courant du première semestre de 2018, aura un impact positif au niveau national et local en termes d'alimentation en électricité, de transfert de technologie et de création d'emplois. En effet, ce projet permettra la création de 400 emplois directs et 700 indirects pendant la phase d'exploitation et 3.200 emplois durant la phase de réalisation.

Les documents des contrats d’investissement ont été signés par les directeurs généraux de l'ONEE et de SAFIEC, des responsables de banques nationales et internationales et les représentants des compagnies participant au projet.

La cérémonie de signature s'est déroulée en présence de membres du gouvernement, des ambassadeurs de France, du Japon et de la Corée du sud accrédités au Maroc et d'autres personnalités.

Source : MAP