M. Amara se félicite de la distinction du Géoparc de M’Goun

« La consécration du Géoparc de M’Goun, situé dans la région de Tadla-Azilal, par l’UNESCO qui lui a décerné le prestigieux label « Global Geopark » est une fierté pour la géologie nationale et une reconnaissance pour les efforts consentis par le Maroc dans la protection de son patrimoine naturel et civilisationnel », a déclaré le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara. Le Maroc représente ainsi le premier pays arabe et africain à intégrer le Réseau mondial des Géoparcs (GGN) qui compte, aujourd’hui, 111 membres dans 32 pays.

Lors de la cérémonie de remise de ce label qui s’est déroulée, samedi 15 novembre, le ministre a été représenté par son conseiller en charge de la géologie, Addi Azza, qui a lu en son nom un discours. Dans ce dernier, le ministre a tenu à féliciter toutes les parties ayant contribué de près ou de loin à l’obtention de cette distinction internationale exprimant sa conviction que cette dernière donnera un nouveau souffle à la région lui permettant de mettre en valeur ses ressources culturelles tant en géologie qu’en géomorphologie et sociologie.

M. Amara a rappelé, à l’occasion, que l’idée de ce « Géoparc » trouve son origine dans la découverte par les équipes du ministère de l’énergie et des mines de traces du dinosaure l’Atlasaurus Imelaki dans la région au cours d’une mission de cartographie géologique dans les années 80.

Bien plus, la région, a insisté le ministre, jouit d’un patrimoine naturel exceptionnel, dont, en particulier, la fameuse vallée d’Ait uguemmaz avec ses greniers et son architecture, le pont naturel d’Imi n’Ifri et les cascades d’Ozod.

Et pour conclure, M. Amara a annoncé que son département remettra sur la table le projet de loi visant la sauvegarde de ce patrimoine immatériel et dont l’élaboration a été le fruit d’une collaboration avec l’Association pour la Protection du Patrimoine Géologique du Maroc. Le ministre a précisé que ce projet de loi sera l’un des chantiers prioritaires de la Direction de géologie qui sera bientôt opérationnelle au sein du ministère.