Le Togo veut s’inspirer de l’expérience énergétique et minière du Maroc

Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Dr. Abdelkader Amara, a reçu, hier, mercredi 17 juin, au siège du ministère à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Togo, M. Robert Dussey, qui entame une visite de travail au Maroc à la tête d’une importante délégation.

Au cours de cet entretien, M. Amara a exposé les principaux chantiers sur lesquels travaille son département mettant l’accent sur les efforts engagés à l’échelle nationale pour relever les défis liés, entre autres, aux changements climatiques, à la dépendance énergétique et à la sécheresse. M. Amara a ainsi souligné l’importance qu’accorde le Maroc à la promotion à l’utilisation des énergies renouvelables précisant qu’elles représenteront, d’ici 2025, 45% des sources de production de l’électricité nationale. « Nous sommes acteur très actif dans l’intégration des marchés électriques », a ajouté le ministre, faisant allusion à l’ouverture attendue d’une troisième ligne avec l’Espagne et d’une première avec le Portugal.

M. Amara a, par ailleurs, exposé au ministre togolais les priorités de la promotion minière au Maroc. « Le projet de loi 33-13 relative aux mines, approuvé mardi 16 juin 2015 par la Chambre des conseillers, dote le secteur d’une base législative très avancée », a-t-il-affirmé. Et d’ajouter que la mise en place qu’une feuille de route géologique est effective depuis quelques semaines après la création d’une direction centrale spécialisée, dont l’un des objectifs sera d’intensifier la cartographie nationale limitée, aujourd’hui, à 36%.

Pour sa part, le ministre togolais s’est dit impressionné par le développement des différents chantiers exprimant l’intérêt de son pays de faire du Maroc un partenaire privilégié. Il s’est dit particulièrement intéressé par l’essor des énergies renouvelables et du secteur minier au Maroc précisant que le Togo veut s’inspirer de cette expérience et d’autres liées notamment à la formation des ressources humaines et le transfert du savoir-faire.

M. Amara a déclaré que son département est prêt à apporter l’assistance nécessaire au Togo dans le cadre d’accords spécifiques permettant aux deux pays de fixer les finalités de leurs partenariats et d’en assurer l’efficacité. Il a insisté sur l’importance capitale qu’accord le Maroc à la coopération sud-sud, qui s’inscrit dans le cadre des orientations de SM le Roi Mohammed VI, ajoutant qu’aucun effort ne sera ménagé pour la promouvoir.