M. Amara s’entretient avec le président du Sénat tchèque

Le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a reçu, jeudi 19 février au siège de son département à Rabat, le président du Sénat tchèque, Milan Stich, en visite de travail au Maroc, du 18 au 22 du mois courant, à la tête d’une délégation composée de parlementaires et d’hommes d’affaires de son pays. Objectif : renforcer les relations de coopération et d’amitié entre les deux pays par des partenariats dans les différents secteurs économiques.

A l’occasion, M. Amara a présenté les grandes lignes de la stratégie énergétique nationale et des chantiers importants en cours de réalisation, principalement dans le secteur des énergies renouvelables de source solaire, éolienne et hydraulique, soulignant le renforcement des opérations de prospection et d’exploration pétrolière et gazière au Maroc dans le but de réduire sa dépendance énergétique d’environ 14% à l’horizon 2025.

M. Amara a également mis en exergue, au cours de cet entretien, les efforts consentis dans les secteurs de l’eau et de l’environnement, précisant que toutes les stratégies structurantes nationales sont l’œuvre de compétences marocaines travaillant dans le cadre de partenariats avec des organismes internationaux et des sociétés du secteur privé. Et d’affirmer l’importance qu’accorde le Maroc au transfert de technologies, à l’intégration industrielle et à la recherche et développement (R&D), insistant sur la position géostratégique du pays et sur l’ouverture de son économie, ingrédients ayant fait du Maroc une plateforme aux investisseurs voulant intégrer le marché des pays subsahariens.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué au président du Sénat tchèque que l’investissement dans le domaine de l’énergie dans les dix prochaines années estimé à un peu plus de 35 milliards de dollars, représente aux investisseurs tchèques des opportunités très importantes.

Estimant que les perspectives de coopération bilatérales sont prometteuses, le ministre a affirmé que la géologie en représente l’une des matières pour lesquels l’intérêt du ministère est attesté. Rappelant que ce dernier a été marqué, par le passé, par l’expertise tchèque, M. Amara a tenu à saluer son impact positif sur le département et a exprimé sa volonté d’en bénéficier à nouveau suite à la mise en place de la Direction de géologie.

Le ministre a ainsi proposé au président du Sénat tchèque la mise en place d’une convention dans le but de construire un partenariat aux intérêts communs, ajoutant que le ministère ne ménagera aucun effort pour apporter les informations nécessaires à la partie tchèque.

Pour sa part, M. Stich s’est dit impressionné par les différents chantiers sur lesquels travaille le ministère, exprimant la volonté de son pays de faire de ses bonnes relations avec le Maroc pour plus d’un siècle un appui au renforcement de la coopération économiques notamment dans les domaines de l’énergie, de la géologie, de l’eau et de l’environnement. Et pour examiner en profondeur ces pistes de coopération, il a annoncé la visite du ministre tchèque de l’Industrie prochainement au Maroc. (MEMEE)