M. Amara reçoit le Vice-Président de la Société chinoise « Norinco »

Le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, a reçu, lundi 21 septembre 2015 au siège de son département, le Vice-Président de la Société « Norinco » (China North Industries Corporation), Wang Li, venu à la tête d’une délégation de hauts responsables de cette entreprise et de son bureau au Maroc. Il s'agit de la plus importante société de la République populaire de Chine avec près d’un million d’employés. Spécialisée à ses débuts dans l’armement, cette société a élargi ses activités à d’autres domaines dans lesquelles elle explore les opportunités d’investissement et de partenariat. M. Li a exprimé, à ce titre, la volonté de « Norinco » d’établir un partenariat solide avec le ministère et d’élargir la coopération bilatérale.

Pour examiner les moyens d’y parvenir, le ministre a tenu une séance de travail avec la délégation, en présence du Secrétaire général du MEM, de son conseiller en charge de l’énergie et de la directrice des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. A l’occasion, M. Amara a tenu à souligner que l’excellence des relations bilatérales est un moteur pour le développement de la coopération économique et que la volonté d’approfondir cette dernière est partagée.

Le ministre a donné à M. Li un aperçu sur l’état des lieux dans les secteurs de l’énergie et des mines et présenté les perspectives d’investissement surtout dans le domaine de l’exploration et l’exploitation pétrolière et gazière et dans la fabrication des panneaux solaires photovoltaïques qui représentent un marché national d’une capacité de 1500MW actuellement et auquel s’ajoutera une capacité d’environ 4500MW.

M. Amara a également appelé la société chinoise à se porter candidate aux appels d’offres lancés pour la réalisation de projets structurant dans les différents domaines de l’énergie, en particulier le gaz naturel liquéfié et le solaire thermique (CSP : concentrated solar power). Il a également rappelé que le Maroc a libéralisé la production de l’électricité de sources renouvelables afin d’élargir les opportunités d’investissement dans le domaine et mis en exergue la situation géostratégique du Maroc faisant de lui une porte d’accès aux marchés des pays subsahariens.

A la fin de cette séance de travail, le ministre a tenu à préciser que le ministère reste à la disposition de « Norinco » pour lui apporter toutes les informations nécessaires lui permettant d’identifier et de réaliser ses projets d’investissement au Maroc.