M. Amara : « le Maroc jouit d’une notoriété mondiale auprès de la communauté scientifique »

Le Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, a présidé, lundi 27 juillet au siège du ministère, la 21ème Session du Conseil d’Administration du Centre National de l’Energie, des Sciences et Techniques Nucléaires (CNESTEN).

A cette occasion, le Conseil a examiné les réalisations budgétaires du CNESTEN relatives à l’exercice 2014 et a arrêté les comptes du Centre suite à leur certification par un auditeur externe. Le Conseil s’est également enquis de l’état d’avancement des programmes de recherche et de développement des applications des techniques nucléaires au titre du premier semestre 2015.

Couvrant les secteurs de la santé, l’eau, l’environnement, l’industrie, l’agriculture, les sciences des matériaux et la sûreté & sécurité nucléaire, les résultats des programmes ont été très positivement appréciés par les membres du Conseil.

Par ailleurs, le Conseil a examiné le bilan de sûreté et sécurité du Centre d’Etudes Nucléaires de la Mâamora (CENM), au titre de l’exercice 2014, en particulier les programmes d’utilisations du réacteur de recherche de 2 MW.

Il s’est félicité du haut niveau de sûreté & sécurité nucléaire du CENM résultant de la politique et des programmes mis en place par le CNESTEN dans ce domaine sur le plan de la formation, la prévention, la surveillance de l’environnement et la qualité.

M. Amara a salué, à l’occasion, la dynamique que connait le CNESTEN estimant que ses efforts ont valu au Maroc une notoriété mondiale auprès de la communauté scientifique. Le Ministre a également souligné l’importance, pour le Maroc, de s’être doté d’un cadre légal répondant aux standards internationaux en adoptant la loi n°142-12 relative à la sûreté et à la sécurité nucléaires et radiologiques et à la création de l’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques.

M. Amara a également tenu à saluer la nouvelle dynamique du Comité de réflexion sur l’électronucléaire et le dessalement de l’eau de mer par la voie nucléaire (CRED).

Le CNESTEN constitue ainsi un modèle conforme aux normes de sûreté nucléaire et aux standards internationaux pratiqués dans ce domaine, ont souligné les membres du Conseil.

En matière de coopération internationale, le Conseil d’Administration a apprécié la désignation du Maroc pour la présidence de l’Accord Régional Africain de Coopération en Sciences et Technologies Nucléaires ‘AFRA’, au titre de l’exercice 2015/2016 et dont la 26ème réunion annuelle de son Comité Technique a été organisée par le CNESTEN à Marrakech, du 20 au 24 juillet 2015.

En abritant cette rencontre continentale, le leadership de notre pays, à travers les institutions nationales concernées telles que le CNESTEN, l’ONSSA, l’ONEE, le CNRP, l’INRA, les CHUs et les Universités, sera renforcé en Afrique et contribuera au développement de la coopération sud-sud dans le domaine des applications des techniques nucléaires, l’expertise, les prestations d’analyses et la formation, a souligné le Président du Conseil.

En ce qui concerne la gouvernance du Centre, le Conseil s’est félicité de l’aboutissement des différents chantiers mis en œuvre par le CNESTEN pour mettre à niveau son organisation scientifique, technique, administrative, financière et des ressources humaines.

En effet, l’adoption du nouvel organigramme et du statut du personnel constituent des leviers de motivation et de promotion des ressources humaines du CNESTEN et que le Conseil d’Administration soutient pour donner plus d’élan et de rayonnement à ce Centre tant au niveau national qu’international.