M. Amara : « Le Maroc est qualifié pour constituer un axe énergétique sur les plans régional et africain »

Le Maroc est qualifié pour constituer un axe énergétique sur les plans régional et africain et une passerelle pour la fourniture d’énergie aux pays africains subsahariens et le renforcement des échanges énergétiques entre l’Afrique et l’Europe, à travers l'interconnexion électrique maroco-espagnole. C’est ce que le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, a déclaré, mercredi 29 juillet, à l’issue de son entretien avec l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, nommé depuis quelques mois dans ce poste.

Au cours de cet entretien, les deux parties ont souligné l’importance de promouvoir les relations bilatérales stratégiques à travers la consolidation de la coopération en matière énergétique notamment par le lancement de la troisième interconnexion électrique.

M. Amara a ainsi mis l’accent sur la nécessité d’accélérer la mise en œuvre de cette troisième interconnexion, compte tenu de l’impact positif de ce projet sur l’intégration régionale et euro-méditerranéenne. Dans ce contexte, le ministre a relevé que le Maroc mise sur le rôle primordial que l’énergie pourrait jouer dans l’intégration régionale et la création d’un marché énergétique prometteur entre le bassin méditerranéen et les pays africains subsahariens, ajoutant que les atouts géostratégiques du Royaume sont à même d’ouvrir des perspectives prometteuses pour la coopération énergétique Sud-Sud.

Les deux parties ont, également, réaffirmé leur volonté de renforcer et d’approfondir la coopération énergétique en matière de gaz naturel liquéfié et des énergies renouvelables.

A ce propos, M. Amara s’est dit convaincu de la capacité des entreprises marocaines et espagnoles d’œuvrer en complémentarité selon une démarche gagnant-gagnant, faisant savoir que son département envisage d’organiser un workshop en Espagne en septembre prochain pour informer les sociétés espagnoles du projet national pour l’usage du gaz naturel liquéfié.

Pour sa part, l’ambassadeur espagnol s’est félicité de l’expertise du Royaume dans le domaine des énergies renouvelables, se disant satisfait du développement des relations bilatérales stratégiques en matière d’électricité. L’interconnexion électrique entre l’Espagne et le Maroc contribue de manière significative au développement mutuel des deux pays, a encore noté le diplomate espagnol.

Pour rappel, l’Espagne est le plus grand fournisseur d’électricité du Maroc avec un taux de 20%.