M. Amara « Le Maroc a toujours participé activement à l’effort international de lutte contre le changement climatique »

Le Maroc a toujours adopté une démarche volontariste pour participer activement à l’effort international de lutte contre le changement climatique, a affirmé, mardi à Lisbonne, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara.
Le Royaume a ainsi adopté des projets structurants et ambitieux relatifs aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, qui permettront de réduire d’une manière notable ses émissions de Gaz à effet de serre (GES), a indiqué M. Amara qui intervenait lors de la 2ème conférence ministérielle sur l’Environnement et les Energies renouvelables du Dialogue de la Méditerranée occidentale (5+5).
Et de réaffirmer que le Maroc prône un "accord global" qui concernerait tous les pays, tel qu’il a été décidé dans la Plateforme de Durban, adoptée à la COP17 en 2011, tout en restant conforme aux principes de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), en l’occurrence le principe de la responsabilité commune mais différenciée. Le ministre a de même affirmé que le dialogue 5+5 représente un espace privilégié regroupant des pays des deux rives de la Méditerranée qui peuvent se positionner différemment par rapport aux négociations internationales dans le cadre de la CCNUCC, tout en prônant une coopération approfondie et constructive par rapport à un ensemble de questions stratégiques qui relèvent de leurs intérêts communs.
Cet espace, a-t-il dit, est une chance pour les dix pays qui peut être déployée d’une manière très positive pour œuvrer ensemble d’une manière concertée et convergente vers l’objectif d’aboutir à un accord global et équitable à Paris à la fin de cette année. En marge de cette Conférence ministérielle, M. Amara et le ministre portugais de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et de l'Energie Jorge Moreira Da Silva ont procédé à l’inauguration officielle de la Semaine nationale pour la croissance verte (Green Business Week), en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc à Lisbonne, Karima Benyaich.
Ont pris part à la conférence, les ministres en charge de l’énergie et de l’environnement dans les dix pays du Dialogue 5+5, ainsi que des organisations internationales comme l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et l’Union pour la Méditerranée (UpM) en tant qu’observateurs.
La première édition de cette conférence a été organisée en 2010 à Oran en Algérie.
Le Forum de la Méditerranée occidentale, également connu sous le nom de Dialogue 5 + 5, est une plateforme de dialogue politique informel qui regroupe dix pays riverains du bassin occidental de la Méditerranée : cinq pays du Maghreb (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie) et cinq membres de l'Union européenne (Espagne, France, Italie, Malte et Portugal). Cette initiative a été lancée en France en 1983, mais a été officiellement établie à Rome, en 1990. Son objectif est de renforcer et d'enrichir le dialogue politique, économique et culturel entre les deux rives de la Méditerranée.

(MAP)