M. Amara s'entretient avec la représentante résidente de la BAD au Maroc

Le ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Abdelkader Amara, a eu, mercredi à Rabat, des entretiens avec la représentante résidente de la Banque africaine de développement (BAD) au Maroc, Mme Yacine Diama Fal, portant sur la situation énergétique du Royaume et les perspectives d'avenir de coopération.

Dans une déclaration à la MAP à l'issue de cette entrevue, Mme Fal a indiqué que "l'énergie constitue un secteur capital des activités de la BAD au Maroc, d'autant que nous disposons d'un portefeuille global de l'ordre de 1 milliard d'euros dans le secteur de l'énergie, soit 40 pc des engagements de la BAD dans le Royaume".

Cette rencontre a été l'occasion d'évoquer la politique énergétique actuelle "très positive" adoptée par le Maroc, les perspectives d'avenir et les possibilités de développement de nouvelles pistes d'investissements ainsi que les défis énergétiques auxquels le Maroc est confronté.

L'objectif étant, a-t-elle poursuivi, de pouvoir tailler l'accompagnement de la BAD au Maroc dans ce secteur qui connait une évolution constante, notamment avec la transition vers les énergies renouvelables, la fluctuation des coûts et des engagements énergétiques en plus de l'évolution de la demande en énergie.

Pour sa part, M. Amara a mis en avant l'appui apporté par la BAD au Maroc, relevant que les discussions ont porté sur l'état des lieux actuel et les perspectives d'avenir, notamment en termes d'un accompagnement stratégique de la BAD au Maroc qui permettrait d'opérer, si besoin en est, des cadrages et ajustements de notre feuille de route.



(Map)