Coopération maroco-portugaise : des marchés et des joint-ventures en matière énergétique pourraient être développés

Des marchés et des joint-ventures devant faire la liaison en matière énergétique entre le Maroc et le Portugal pourraient être développés, a estimé, vendredi à Rabat, le vice-Premier ministre portugais, Paulo Portas, actuellement en visite au Maroc à la tête d'une importante délégation de hauts responsables et de chefs d'entreprises.

Des marchés et des joint-ventures devant faire la liaison en matière énergétique entre le Maroc et le Portugal pourraient être développés, a estimé, vendredi à Rabat, le vice-Premier ministre portugais, Paulo Portas, actuellement en visite au Maroc à la tête d'une importante délégation de hauts responsables et de chefs d'entreprises.

"Nous pouvons développer des marchés et des joint-ventures devant faire la liaison entre le Maroc et le Portugal, en vue de faire bénéficier l'économie moderne du vingt-et-unième siècle où l'énergie constitue un domaine extrêmement important", a déclaré à la MAP M. Portas, à l'issue d'un entretien avec le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara.

Il a affirmé que le Maroc et le Portugal qui partagent beaucoup d'intérêts communs sont animés de la volonté commune de renforcer leur partenariat en la matière, un domaine stratégique pour ces deux pays méditerranéens. Dans une déclaration similaire, M. Amara a fait savoir que cette réunion "empreinte de pragmatisme" a été l'occasion de discuter de questions se rapportant à la coopération bilatérale dans le secteur de l'énergie et de domaines connexes. Le ministre s'est dit optimiste quant à l'avenir de la coopération entre les deux pays et qui permettrait d'avancer sur pas mal de chantiers énergétiques. "L'avenir nous réserve certainement de bonnes surprises", s'est-t-il réjoui.

Il a fait savoir, à ce propos, que sur les dix prochaines années, le Maroc serait à 35 milliards de dollars d'investissements dans le domaine énergétique, toutes sources confondues.

Le vice-Premier ministre portugais conduit une délégation comprenant notamment le secrétaire d'Etat à l'Innovation, l'investissement et la compétitivité, le président de la Confédération des entreprises portugaises (CIP) et le président de l'Agence pour l'investissement et le Commerce extérieur du Portugal (AICEP), ainsi que le président du Conseil des recteurs des universités portugaises.

M. Amara et M. Portas se sont rencontrés récemment à Lisbonne, lors de la 2ème conférence ministérielle sur l’Environnement et les Energies renouvelables du Dialogue de la Méditerranée occidentale (5+5).

Près des deux tiers (63 pc) de l'électricité consommée au Portugal en 2014 ont été produites à partir des énergies renouvelables, dépassant de 10 pc la valeur enregistrée une année auparavant, selon les données de l’Association portugaise des énergies renouvelable. La principale source de production d'électricité est l’énergie hydraulique avec 29,4 pc, suivie par l'énergie éolienne (23,7 pc) et le charbon (22,2 pc).

"Nous pouvons développer des marchés et des joint-ventures devant faire la liaison entre le Maroc et le Portugal, en vue de faire bénéficier l'économie moderne du vingt-et-unième siècle où l'énergie constitue un domaine extrêmement important", a déclaré à la MAP M. Portas, à l'issue d'un entretien avec le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara.

Il a affirmé que le Maroc et le Portugal qui partagent beaucoup d'intérêts communs sont animés de la volonté commune de renforcer leur partenariat en la matière, un domaine stratégique pour ces deux pays méditerranéens. Dans une déclaration similaire, M. Amara a fait savoir que cette réunion "empreinte de pragmatisme" a été l'occasion de discuter de questions se rapportant à la coopération bilatérale dans le secteur de l'énergie et de domaines connexes. Le ministre s'est dit optimiste quant à l'avenir de la coopération entre les deux pays et qui permettrait d'avancer sur pas mal de chantiers énergétiques. "L'avenir nous réserve certainement de bonnes surprises", s'est-t-il réjoui.

Il a fait savoir, à ce propos, que sur les dix prochaines années, le Maroc serait à 35 milliards de dollars d'investissements dans le domaine énergétique, toutes sources confondues.

Le vice-Premier ministre portugais conduit une délégation comprenant notamment le secrétaire d'Etat à l'Innovation, l'investissement et la compétitivité, le président de la Confédération des entreprises portugaises (CIP) et le président de l'Agence pour l'investissement et le Commerce extérieur du Portugal (AICEP), ainsi que le président du Conseil des recteurs des universités portugaises.

M. Amara et M. Portas se sont rencontrés récemment à Lisbonne, lors de la 2ème conférence ministérielle sur l’Environnement et les Energies renouvelables du Dialogue de la Méditerranée occidentale (5+5).

Près des deux tiers (63 pc) de l'électricité consommée au Portugal en 2014 ont été produites à partir des énergies renouvelables, dépassant de 10 pc la valeur enregistrée une année auparavant, selon les données de l’Association portugaise des énergies renouvelable. La principale source de production d'électricité est l’énergie hydraulique avec 29,4 pc, suivie par l'énergie éolienne (23,7 pc) et le charbon (22,2 pc).

(MAP)