Présentation à Abou Dhabi de la stratégie nationale dans le domaine des énergies renouvelables

Le ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Abdelkader Amara, a présenté, dimanche à Abou Dhabi, la stratégie nationale dans le domaine des énergies renouvelables qui devra représenter 42% de la production électrique au Maroc à l'horizon 2020.

Abdelkader Amara, qui intervenait lors des travaux de la 5e assemblée générale de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), a indiqué que le plan marocain en la matière vise à produire 13.000 Mégawatts en 2020.

Il a, par ailleurs, relevé que la mise en œuvre de programmes et projets dans le domaine des énergies renouvelables reste tributaire de nombreux facteurs dont l'intégration régionale, la gouvernance et la rentabilité économique.

A cet égard, le ministre a souligné que la question de la rentabilité économique mérite d'être discutée au sein de l'IRENA, notamment, en ce qui concerne les taux d'intérêt des crédits pour le financement des projets d'énergie renouvelable.

La 5e assemblée générale de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) a entamé ses travaux, samedi à Abou Dhabi, avec la participation de délégations représentant 151 pays dont le Maroc.

Cette 5e session, à laquelle prennent part 66 ministres et des représentants de plus de 110 organisations internationales et régionales, est consacrée à l'examen des moyens d'accélérer le développement des énergies renouvelables dans le monde ainsi que des questions de financement des projets d'IRENA et des mutations technologiques de production des énergies renouvelables.

Les participants devront également discuter, lors de cette assemblée générale, des questions du changement climatique, de la sécurité énergétique et du développement du secteur de l'énergie en général.

Basée à Abou Dhabi, l'Agence internationale pour les énergies renouvelables compte plus de 170 Etats membres et œuvre à promouvoir l'usage des énergies renouvelables et propres.

(Map)