Le Maroc et le Niger paraphent un accord sur le secteur minier

Un accord-cadre de coopération entre le Maroc et le Niger visant le développement dans le domaine des mines a été signé, vendredi 27 Novembre 2015 à Rabat. En vertu de cet accord signé par le ministre de l'Énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, et le ministre d'État, ministre nigérien des Mines et du développement industriel, Omar Hamidou Tchiana, les deux parties s'engagent à mettre en œuvre une coopération minière d'intérêt commun. Cette coopération passera par le développement des échanges d'informations, d'expertises, d'expériences et de savoir-faire, ainsi que le renforcement des échanges commerciaux des produits miniers.

Cet accord-cadre vise l'encouragement de partenariats entre les opérateurs miniers des deux pays, l'échange de visites sur terrain et l'organisation de stages et de cycles de formation professionnelle au profit du personnel opérant dans le secteur minier.

Abdelkader Amara a relevé, lors de la cérémonie de signature, le rôle de la coopération minière, spécifiquement dans le domaine des phosphates et l'artisanat minier, pour les deux pays.

«Le Maroc est disposé à mettre à profit du Niger son expertise dans le domaine de l'énergie minière, notamment à travers le transfert du savoir-faire et la formation», a déclaré Amara. Des missions d'investissements publics et privé vont s'informer, dans les mois à venir, de l'état du secteur minier au Niger afin de tisser des liens d'investissement gagnant-gagnant, a poursuivi le ministre.

Omar Hamidou Tchiana, le ministre nigérien, a lui mis en relief l'importance de l'assistance apportée par le Maroc au Niger dans le domaine du phosphate, de la production d'engrais et de l'artisanat minier.

Il a saisi cette occasion pour inviter les opérateurs marocains à investir au Niger, dans le but d'amplifier et encourager la coopération sud-sud afin que l'Afrique se développe par elle-même.

Les deux parties ont convenu de créer un comité mixte pour la supervision de l'application du l'accord-cadre de coopération. Ce comité est chargé de l'approbation, du contrôle et du suivi évaluation de toutes les activités réalisées dans le cadre de cet accord-cadre.

Pour rappel, le Maroc s'est doté d'une stratégie de développement du secteur minier à l'horizon 2025. Elle vise près du triplement du chiffre d'affaires du secteur, à plus de 15 MMDH, la multiplication par 10 du volume d'investissement dans l'exploration et la recherche minière, à près de 4 MMDH et le doublement des emplois générés par le secteur à plus de 30.000 emplois directs.