Maroc & Qatar : La coopération énergétique se développe

Le Maroc et le Qatar examinent les moyens de développer la coopération énergétique bilatérale. Ces entretiens ont eu lieu en marge de la participation de Abdelkader Amara aux travaux du Forum Brookings de l’Energie 2015.

Le ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Abdelkader Amara, s'est entretenu, jeudi à Doha, avec Cheikh Khaled Ben Khalifa Al-Thani, directeur général de la compagnie «Qatargas», et Mohamed Ben Salah Al-Sada, ministre qatari de l'Energie et de l'Industrie, sur les moyens de développer la coopération entre le Maroc et le Qatar dans le domaine énergétique.

Ces entretiens ont eu lieu en marge de la participation de Abdelkader Amara aux travaux du Forum Brookings de l'Energie 2015, organisé dans la capitale qatarie autour du thème «Stabilité de l'énergie ou faux sentiment de sécurité : comment les changements géopolitiques, de l'économie politique et des marchés modifient le paysage énergétique ?».

Dans une déclaration à la MAP à l'issue de ses rencontres avec les deux responsables qataris, le ministre a indiqué qu'il a exposé au directeur général de «Qatargas» la vision du Maroc concernant les questions énergétiques et le rôle que peut jouer le gaz naturel liquéfié en matière de création d'un équilibre dans le paysage énergétique au Maroc et de renforcement de l'intégration des énergies renouvelables dans le domaine de l'électricité.

Cette rencontre a été marquée par un échange édifiant sur le marché du gaz naturel liquéfié et son avenir, et sur les potentialités du Qatar et les besoins du Maroc en cette source énergétique, a-t-il fait savoir, ajoutant, dans ce sens, que les experts qui l'accompagnent lors de ce déplacement à Doha ont tenu, mercredi, une réunion avec des experts et des responsables de la Compagnie «Qatargas» et sont convenus d'étudier les axes de la coopération entre le Qatar et le Maroc dans le domaines énergétique et les moyens de les mettre en œuvre.

Revenant sur sa rencontre avec son homologue qatari, Mohamed Ben Salah Al-Sada, qui s'est déroulée en présence de responsables de grandes compagnies spécialisées dans le secteur (Qatargas, Qatar Petroleum et Nibras Energy), Abdelkader Amara a souligné que cette rencontre a constitué une occasion pour exposer la feuille de route du Maroc pour l'énergie en général, mais aussi pour montrer l'importance du gaz qatari dans le soutien des efforts du Maroc dans le secteur des énergies renouvelables.

Abdelkader Amara a poursuivi que le ministre qatari a fait part de sa disposition, en sa qualité de responsable du secteur de l'énergie dans son pays, à développer la coopération entre Rabat et Doha dans ce domaine et ce, à travers l'échange d'informations et d'idées, et en permettant au Maroc de tirer profit de l'expérience et de l'expertises cumulées par le Qatar dans le domaine du gaz liquéfié.

Le Qatar occupe actuellement le quatrième rang mondial parmi les pays producteurs de gaz et sa production a connu un saut qualitatif durant la dernière décennie à la faveur de la hausse de la demande mondiale et un recul de l'offre, surtout après la catastrophe de Fukushima au Japon en 2011, puisque ses exportations sont passées de 18 millions de tonnes par an en 2002 à 77,2 millions de tonnes en 2013.

Une importante délégation accompagne Abdelkader Amara à Doha. Elle est composée notamment de la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines, Amina Benkhadra, du directeur général de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable, Ali Fassi Fihri, et du secrétaire général du département de l'énergie et des mines, Abderrahim Hafidi, outre des experts dans le domaine.

Source : Le matin