Communiqué de Presse

Le Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable a reçu, le vendredi 14 juillet 2017, au siège de son Département, le bureau de la Fédération Nationale des Bijoutiers, conduit par son président, M. Driss ELHAZAZ.

Le Ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable a reçu, le vendredi 14 juillet 2017, au siège de son Département, le bureau de la Fédération Nationale des Bijoutiers, conduit par son président, M. Driss ELHAZAZ.

Après avoir souhaité la bienvenue aux membres du Bureau, Monsieur le Ministre a signifié la disponibilité de ce Département pour apporter aide et assistance aux différents opérateurs dans le secteur minier que ce soit en amont pour la recherche des substances ou en aval pour sa valorisation.

De leur côté, les membres du bureau ont signalé que leur requête a pour but de réguler le marché des métaux précieux et particulièrement l’or.

En effet, selon les membres du bureau, les orfèvres nationaux se trouvent confrontés à un manque de matière première sur le marché « légal » et sont souvent obligés d’acquérir la marchandise sous des formes que les contrôleurs financiers n’admettent pas par manque de factures et de traçabilité (cas par exemple des reventes par les femmes de leurs anciens bijoux ou seul le reçu est demandé mais lequel ne remplace pas une facture). Ils souhaitent à ce propos que soit créé une entité ou un circuit où les produits puissent être achetés en toute transparence.

A signaler que ces bijoutiers se procurent une partie de leurs besoins en argent via le comptoir installé par MANAGEM à Tiznit et qui permet d’acquérir de l’argent de manière transparente. Ceci permettra d’une part de mieux organiser le secteur et la filière « or » en alimentant le marché de manière régulière et transparente et, d’autre part, d’économiser les devises.

Les Bijoutiers ont ensuite demandé à Monsieur le Ministre de faire renaitre le laboratoire de géologie qui était agréé par les tribunaux et permettait de faire des analyses en cas de litige.

Concernant les pierres fines, Monsieur le Ministre a informé le bureau que la loi sur les mines permet de rechercher toutes substances (autres que les phosphates et les hydrocarbures) et qu’ils peuvent constituer une société dédiée et entreprendre les recherches en conséquence, conformément à une réglementation spécifique.