Communiqué de Presse

Maroc-Japon, une feuille de route pour booster la coopération bilatérale

Une rencontre pour confirmer la détermination du Maroc et du Japon à renforcer et élargir la coopération bilatérale et triangulaire Japon-Maroc-Afrique».

C’est dans ce contexte que lundi 17 juillet 2017, Monsieur Aziz RABBAH, Ministre de l'Energie, des Mines et du Développement Durable, a reçu au siège de son Ministère, Son Excellence l’Ambassadeur du Japon M. Takuji HANATANI.

Cette rencontre fut l'occasion d'échanger sur les relations de coopération en cours et à venir entre les deux pays dans les domaines de l’énergie et des Mines et de discuter des moyens susceptibles de renforcer et de consolider ces relations.

Monsieur Aziz RABBAH a rappelé ainsi l’importance de l’expérience japonaise en matière de développement des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, de la logistique dans le secteur énergétique, de la recherche et développement que le Maroc souhaite partager dans le cadre d’un partenariat consolidé.

Par ailleurs, les deux parties ont convenu d’explorer les voies pour développer une coopération tripartite avec le Continent Africain dans ces domaines.

M. Takuji HANATANI a, par la suite, évoqué l’intérêt du Japon pour le plan gazier marocain, en particulier la composante « gas to power ».

Mr Aziz RABBAH a saisi l’occasion de cette rencontre pour proposer que le Japon puisse accompagner le Maroc dans la création d’une zone franche industrielle dédiée au développement du GNL et à la fabrication de composants énergétiques au profit du Maroc et des Pays Africains. De même, le Japon pourrait s’associer à la création d’un centre d’excellence de formation et de recherche et développement ouvert vers l’Afrique.

M. Takuji HANATANI a, par la suite, convier Mr le Ministre à se rendre au Japon pour s’enquérir de l’expérience Japonaise dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique ; de la sécurité d’approvisionnement énergétique, de la logistique, des mines et de la géologie.

Les deux parties ont exprimé leur intérêt à explorer une coopération future dans ces domaines, en établissant une feuille de route conjointe.