Communiqué de Presse

M. Aziz RABBAH, Ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement Durable,
a présidé la cérémonie officielle d'ouverture du Sommet « Energy Week : Morocco »

M. Aziz Rabbah Ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement Durable a présidé Mercredi 14 novembre 2018 à 09h00, la cérémonie officielle d'ouverture du Sommet « Energy Week : Morocco » à l’hôtel Les Jardins de l’Agdal à Marrakech.

Cet évènement coorganisé par le Ministère de l’Energie, des Mines et du Développement Durable et la société EnergyNet les 14 et 15 novembre 2018 sous le Haut Patronage de de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, constitue désormais un rendez-vous incontournable, et œuvre dans la continuité des actions de la COP22 tenue à Marrakech en 2016. Il s’inscrit en droite ligne avec les Directives énergétiques durables et climatiques de Sa Majesté le Roi, et vise la promotion des investissements et des partenariats de coopération régionale, notamment dans les domaines des énergies renouvelables et du développement durable.

Le Sommet comprend deux conférences d’investissement parallèles "Africa Renewable Energy Forum" et "Gas Options North and West Africa", et inclue une séance Ministérielle de haut niveau qui a été tenue sous la thématique « Libérer le véritable potentiel des énergies renouvelables et du gaz grâce au commerce régional de l'énergie et aux projets du secteur privé », et porte sur les synergies entre le gaz, l’électricité et les énergies renouvelables.

Cette séance a été marquée par les interventions respectives de M. Aziz Rabbah Ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement Durable, Madame Amina Benkhadra Directeur Général de l’Office National des Hydrocarbures et des Mines, Monsieur Daniel Effiong Asuquo, Président du Comité de l’Energie à la Chambre des conseillers de l’Assemblée Nationale du Nigéria, Monsieur Boubacar Mbodji, Conseiller Spécial du Président du Sénégal chargé de l’Energie et de l’Environnement, Monsieur Abderrahim El Hafidi Directeur Général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable, Monsieur Said Mouline Directeur Général de l’Agence Marocaine de l’Efficacité Energétique, Monsieur Tarik Hamane Conseiller du Président de l’Agence Marocaine de l’Energie Durable et Monsieur Mohammed Ghazali Secrétaire Général du Département de l’Energie et des Mines.

La séance d’ouverture a connu également la participation des opérateurs énergétiques africains et internationaux, des investisseurs et des bailleurs de fonds marocains et internationaux et des hauts responsables des différents Départements Ministériels.

Au cours de son allocution, Monsieur Aziz Rabbah a souligné le rôle important du Royaume dans le développement du secteur des énergies renouvelables en Afrique ainsi que les efforts fournis par ses institutions opérant dans le domaine de l’énergie dans le transfert de l’expertise et le développement des projets énergétiques en Afrique. Il a également appelé les opérateurs énergétiques à s’engager fortement pour atteindre l’objectif de l’accès généralisé à l’électricité sur le continent dont le taux d’électrification reste en dessous des attentes notamment au niveau du monde rural, et ce à travers des investissements supplémentaires et des joint-ventures public-privé.

Monsieur Aziz Rabbah a précisé également que grâce à la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi dans le domaine énergétique, le Maroc a pu surmonter le défi à travers sa stratégie énergétique nationale qui a pu aller au-delà des objectifs escomptés en optant pour la montée en puissance des énergies renouvelables dont la part dans le mix énergétique dépassera 52% à l’horizon 2030. Il a également évoqué les projets de renforcement des interconnexions électriques avec ses voisins notamment le Portugal, l’Espagne et la Mauritanie.

Monsieur le Ministre a tracé par la suite les orientations stratégiques du Royaume en matière d’énergie en se référant aux hautes instructions royales notamment, la revue à la hausse de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national en faisant recours aux nouvelles technologies, le développement d’autres types des énergies renouvelables notamment l’intégration de la biomasse dans le mix énergétique, le renforcement des programmes d’efficacité énergétique à travers une implication du secteur public et le développement du mix eau-énergie à travers les installations de dessalement de l’eau.

Monsieur le Ministre a clôturé son discours en appelant toutes les parties prenantes à entamer un débat transparent et constructif sur la dynamique énergétique à l’échelle nationale et africaine, et mener une réflexion commune sur les moyens susceptibles de faire du Royaume une plateforme industrielle de l’énergie en Afrique.