M. Amara reçoit le Sous-Secrétaire américain adjoint au Commerce

Le Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, a reçu jeudi 04 décembre au siège du ministère, le Sous-Secrétaire adjoint pour le Commerce, chargé du Commerce international des États-Unis d'Amérique, M. Kenneth Hyatt, dans le cadre d’une visite de travail qu’il effectue au Maroc du 3 au 6 décembre, à la tête d'une délégation de haut niveau composée de représentants des plus grandes sociétés américaines opérant dans l'énergie, et accompagné de l'ambassadeur des États-Unis au Royaume du Maroc, M. Dwight L. Bush.

Au cours de la séance de travail qui s’est tenue, à l’occasion, M. Amara a présenté au Haut responsable américain et à sa délégation les priorités et les objectifs stratégiques de la feuille de route énergétique nationale, soulignant l'importance pour le Maroc de diversifier son mix énergétique et d’y introduire progressivement l'utilisation des énergies renouvelables dans le but de réduire sa dépendance énergétique à l'horizon 2025 à environ 85%.

Le Ministre a également mis en exergue les opportunités prometteuses d'investissement dans le secteur de l'énergie à tous ses niveaux: solaire, éolienne et photovoltaïque (panneaux solaires), précisant que le Maroc est actuellement engagé dans le processus de mise en place des législations nécessaires pour le développement et la régulation des utilisations de l'énergie. Et de citer pour exemple, l’ouverture de la moyenne et basse tension au niveau des énergies renouvelables et la possibilité de la production d'énergie électrique avec une capacité minimum d’auto-production de 300 MW.

M. Amara a ajouté que le Maroc se prépare pour l'introduction du gaz naturel liquéfié (GNL) à la liste des sources d'énergie électrique annonçant qu’il dévoilera dans les prochains jours la feuille de route qui permettra d'atteindre cet objectif.

Le ministre a appelé les investisseurs américains à saisir ces opportunités pour promouvoir et élargir leurs activités au Maroc dans les domaines de l'énergie, estimant que cela permettra le transfert de technologie, la localisation de l'industrie, et le développement de la R&D à même de stimuler le marché de l’emploi au niveau national. Il a ainsi précisé que les investissements dans les domaines susmentionnés dépassent, dans les dix prochaines années, 35 milliards de dollars.

Pour sa part, M. Hyatt a exprimé son admiration pour les grands chantiers sur lesquels travaille actuellement le ministère, affirmant que les investisseurs américains peuvent contribuer à leurs succès. Quant aux représentants des sociétés américaines, ils ont souligné leur intérêt pour les domaines de l'énergie au Maroc.