M. Amara donne une nouvelle impulsion aux projets des énergies renouvelables

Rabat – Neuf conventions de financement d’un montant total de 33 millions de dirhams (MDH) ont été signées, vendredi à Rabat, pour le développement de la recherche dans le secteur des énergies renouvelables.

Ce financement permettra d’attribuer une enveloppe budgétaire de 25 MDH à sept projets innovants dans le domaine du photovoltaïque et de l’éolien et une subvention globale de 8MDH à deux projets de dessalement solaires.

Au moyen de ce financement, signé par le directeur général de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies renouvelables (IRESEN), Badr Ikken, et des partenaires scientifiques et industriels, l’institut permettra à neuf consortiums de 38 institutions de recherche et 16 entreprises marocaines et étrangères de développer des projets innovants favorisant la création de nouveaux métiers à forte valeur ajoutée, ainsi que des produits et des process innovants devant promouvoir le secteur photovoltaïque, éolien et solaire thermique au Maroc.

“Cette cérémonie fait suite aux appels à projets InnoPV et InnoWind de l’année 2013 qui s’inscrivent dans le cadre des programmes de mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale”, a affirmé le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara.

“Cette stratégie a fait de la R&D dans les domaines de l’énergie solaire et des énergies nouvelles une priorité stratégique et un axe majeur pour encourager le développement de projets innovants, créer de nouveaux métiers à forte valeur ajoutée, et des produits et procédés novateurs à même de permettre à notre pays une meilleure maîtrise technologique des filières énergétiques renouvelables”, a précisé M. Amara lors de cette cérémonie.