M. Amara plaide pour une intégration des réseaux électriques

Logo

Le Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, a tenu, vendredi 14 février, une rencontre avec l’ambassadeur de l’Union européenne, Rupert Joy, sur les perspectives du renforcement de la coopération dans les différents domaines d’activité du ministère.

Au cours de l’entretien, M. Amara a souligné que le Maroc ne ménage aucun effort pour relever les grands défis de l’avenir, à savoir, sécuriser l’approvisionnement en eau et en énergie et préserver l’environnement. Et sur ce dernier point, le ministre a précisé que le Maroc n’est pas un pays pollueur et qu’il est temps que des pays pollueurs donnent des « signes forts » en engageant des actions concrètes pour la réduction des gaz à effet de serre (GES) et lutter contre le réchauffement climatique. « Il faut une prise de conscience de l’importance de s’engager en faveur de la planète », a déclaré M. Amara appelant ainsi l’UE à ne ménager aucun effort pour que cette prise de conscience soit effective.

Le ministre a également mis l’accent sur les efforts engagés par le Maroc dans la gestion de l’eau notamment à travers la promotion des énergies renouvelables. « L’opportunité des énergies renouvelables donne beaucoup d’espoir en matière de gestion de l’eau », a-t-il estimé. Et d’ajouter que les énergies renouvelables valorisent les zones enclavées en les dotant d’infrastructures et en créant l’emploi.

M. Amara a appelé au renforcement du soutien de l’UE dans la perspective de développement de l’énergie verte et pour « lever les obstacles de la libre circulation de l’électron vert à travers les réseaux et ce via leur intégration ».

Pour sa part, l’ambassadeur de l’UE au Maroc salué la coopération bilatérale réitérant l’engagement, de poursuivre son appui au Maroc dans différents secteurs notamment celui des énergies renouvelables, surtout solaires.