M. Amara lance l’étude pour l’ouverture de la moyenne tension pour les énergies renouvelables au Maroc

Le Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Monsieur Abdelkader Amara, a donné, jeudi 14 novembre 2013, le coup d’envoi à l’étude relative à la définition des conditions et des modalités d’accès au réseau national de la Moyenne Tension (MT), lors de la réunion du comité de pilotage en présence de l’ensemble des partenaires publics et privés. A l’occasion, M. Amara, président de ce comité de pilotage, a souligné l’importance qu’accorde le Maroc aux énergies renouvelables en optant pour une politique d’intégration notamment du photovoltaïque. « Il faut démocratiser l’utilisation du photovoltaïque », a insisté M. Amara, précisant que les énergies renouvelables représentent un pari que le Maroc compte réussir grâce à une démarche volontariste et progressive illustrée d’une manière éloquente par cette étude. « Notre pays a toujours été pionnier et la centrale solaire de Ouarzazate le prouve amplement », a-t-il déclaré.

Cette étude s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie énergétique nationale et notamment du processus de la réforme du secteur de l’électricité marqué en 2010 par l’ouverture à la concurrence de la production de l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables pour les clients Très Haute Tension (THT) et Haute Tension (HT) et le libre accès au réseau de transport et aux interconnexions. Aujourd’hui, c’est la seconde phase de ce chantier qui est lancée pour accélérer la mise en place et l’utilisation des énergies renouvelables permettant à terme la réduction de la dépendance énergétique du Maroc.

Cette étude sera réalisée par TRACTEBEL engineering et sera dirigée par une commission interministérielle composée du :

  • Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement ;
  • Ministère de l’Intérieur ;
  • Ministère de l’Economie et des Finances ;
  • Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique;
  • Ministère des Affaires Générales et de la Gouvernance ;
  • l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable;
  • les Régies et les Gestionnaires Délégués.
  • la Société d’Investissements Energétiques;

Pour rappel, l’article 5 de la loi 13-09 relative aux énergies renouvelables stipule que les conditions et les modalités de l’accès au réseau électrique national de Moyenne Tension devraient être fixées par voie réglementaire.