M. Amara : « La Maroc est un modèle à suivre dans le domaine des énergies renouvelables »

Le Maroc constitue un modèle à suivre dans le domaine des énergies renouvelables, eu égard à l'efficacité et l'importance de la feuille de route adoptée en la matière, a indiqué le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara. Cette feuille de route, adoptée par le Maroc depuis 2009, porte sur le développement de la production en matière d'énergies renouvelables en vue de réduire la dépendance énergétique, a déclaré à la MAP, M. Amara, en marge de la 10ème Conférence arabe de l'énergie qui a ouvert ses travaux, dimanche 21 décembre à Abou Dhabi.

La signature vendredi dernier de plusieurs conventions portant sur le financement de la deuxième phase du projet du complexe solaire d’Ouarzazate (centrales Noor II et Noor III), d'un montant de près de 17 milliards de dirhams (MMDH), témoigne de la confiance des bailleurs de fonds et de la pertinence des choix et projets réussis du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables, a affirmé le ministre. "Nous sommes actuellement en train de devenir un pays producteur d'une partie de l'énergie consommée, dans le cadre de la transition énergétique", a-t-il relevé, mettant en avant la perspicacité dont a fait preuve le Royaume en optant pour le développement des énergies renouvelables.

Le Maroc est qualifié pour jouer un rôle pionnier en matière de développement des énergies renouvelables, à la faveur des grands projets lancés dans le domaine solaire et éolien, a-t-il dit.

Le ministre a dans ce sens rappelé les grands choix du Royaume dans le domaine des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, la suppression du soutien de la caisse de compensation sur les produits pétroliers, ainsi que le leadership en matière de réduction des niveaux d'émissions de gaz à effet de serre. Lesquels choix ont été mis en avant récemment par l'Agence internationale de l'énergie qui a procédé à une évaluation profonde de la stratégie énergétique marocaine.

La participation du Maroc aux travaux de cette conférence qui se poursuivra jusqu'au 23 décembre sous le thème "L’Energie et la coopération arabe", se veut une occasion de présenter son expérience remarquable dans le domaine de la production d'énergies renouvelables, même si le Royaume ne fait pas partie des pays producteurs de l'énergie fossile.

A l'ouverture de cette Conférence, M. Amara a passé en revue les axes de la stratégie énergétique nationale, grâce à laquelle le Maroc ambitionne de réduire de 14 pc sa dépendance absolue d'importation en 2025.

Il a également tenu, en marge de la conférence, des réunions avec plusieurs responsables arabes notamment le ministre algérien de l'Energie, Youcef Yousfi, avec lequel il a examiné les moyens de développer la coopération bilatérale, notamment dans le domaine de l'électricité et du gaz naturel.

Dans le cadre de cette rencontre, M. Abdelkader Amara présidera mardi un débat sous le thème "Energie, environnement et développement durable".

(MAP)