M. Amara s’entretient avec le DG de l’AIEA

Le directeur général de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA), Yukiya Amano, a affirmé que le Maroc est "un partenaire très important pour l'Agence" notamment pour assoir une coopération triangulaire. "Je suis très heureux de venir au Maroc qui est un partenaire très important" notamment pour initier une coopération triangulaire, a-t-il déclaré à la presse à l'issue de ses entretiens, mardi 24 juin à Rabat, avec le ministre de l'Energie, des Mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara.

"Le Maroc a des expériences très étendues", a-t-il précisé, saluant l'expertise et l’expérience cumulées depuis des décennies par le Royaume, "un partenaire très important pour nous". "Nous travaillons ensemble, l'AIEA et le Maroc, et nous pouvons aider d’autres pays", a lancé le DG de l'AIEA qui a exprimé l'entière disposition de l'Agence à "répondre aux besoins du Maroc".

M. Amano a relevé que sa visite au Maroc vise à initier des entretiens avec les responsables politiques marocains mais également avec les ingénieurs et les scientifiques, rappelant à cet égard avoir effectué une visite lundi au Centre National de l'Energie, des Sciences et des Techniques Nucléaires (CNESTEN) de Maamoura, où il a pu s'arrêter sur les progrès réalisés par le Maroc en matière de recherche scientifique et particulièrement les techniques nucléaires.

Le CNESTEN est géré par des cadres marocains (chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs) dont la compétence est reconnue aux plans national et international.

Dans une déclaration similaire, M. Amara a indiqué que cette visite coïncide avec l'examen par les deux chambres du Parlement de la loi relative à la sûreté et à la sécurité nucléaires et radiologiques ainsi que la création d'une agence chargée d'en assurer le contrôle.

Cette entrevue a également permis d'examiner la possibilité d'une coopération triangulaire avec les pays subsahariens, de se pencher sur l'avenir de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, d'évoquer les nouvelles voies de coopération au niveau technique avec l'AIEA et de présenter les réalisations du Maroc dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires.

Lors de son séjour au Maroc, M. Amano effectuera des visites à l'Institut national d'oncologie de Rabat, aux Laboratoires du Centre national de radioprotection et à la direction générale de la protection civile. Il aura également des entretiens avec plusieurs responsables marocains.

MAP