M. Amara appelle les Danois à profiter des avantages économiques du Royaume

« Le Maroc est une plateforme avantageuse et une porte ouverte sur l’Afrique », a déclaré le ministre de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Amara, lors de son entretien, jeudi 26 juin à Rabat, avec l’ambassadeur du Danemark au Maroc, Michael Lund Jeppesen.

Au cours de cet entretien, dont l’ordre du jour a été l’examen des moyens à mettre en œuvre pour renforcer la coopération bilatérale, M. Amara a estimé que les chantiers des énergies renouvelables offrent, aujourd’hui, des perspectives prometteuses aux investisseurs danois. « Les avancées réalisées par le Maroc sur le plan politique, infrastructures et climat des affaires font l’attractivité du Royaume », a-t-il souligné, rappelant la présence d’investisseurs de renommée mondiale au Maroc.

« Avec le Danemark, la coopération peut devenir plus importante et surtout plus concrète grâce à plus d’échanges », a estimé M. Amara, insistant sur l’importance de bâtir un partenariat gagnant-gagnant en offrant aux investisseurs des occasions propices de rencontres et d’affaires ciblées.

Soulignant la priorité qu’accorde la stratégie énergétique nationale à l’introduction et à l’utilisation des énergies renouvelables dans le mix énergétique, M. Amara a affirmé que les méga projets éoliens et solaires du Maroc offrent des opportunités de partenariats immenses et variés.

Dans cette perspective de développement de la coopération Maroc-Danemark, le ministre a affirmé la nécessité de relancer la commission mixte qui n’a pas tenu de réunions depuis des années.

Pour sa part, l’ambassadeur danois a partagé la volonté de relancer les relations économiques, précisant que le Danemark voue un intérêt particulier aux énergies renouvelables qui représentent aujourd’hui 20% du mix énergétique dans ce pays.

Pour rappel, le groupe Vestas, un des leaders mondiaux de l’éolien, dans les domaines du développement, la fabrication, la vente, l’installation et la maintenance d’éoliennes a livré, en 1997, 84 éoliennes de 600kW pour le consortium chargé à l’époque de la réalisation du parc éolien de Koudia El Baida (Parc Abdelkhalek Torrès).

En mai 2011, lors des 2èmes assises de l’Energie, un protocole d’accord de coopération a été signé entre le gouvernement et Vestas France SAS. Dans le cadre de ce protocole, une session de formation a été organisée en juin 2012.