Maroc-AIE : Une analyse de la politique énergétique nationale qui conforte les choix stratégiques du Royaume

La cérémonie de restitution de « la revue en profondeur de la stratégie énergétique nationale » réalisée par l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) s’est tenue sous la présidence effective du Chef du gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, vendredi 31octobre 2014, au siège du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, au cours de laquelle Mr le Chef du Gouvernement a prononcé un discours précisant l’imortance que revêt cet évènement en ce sens qu’elle est la première de son genre à réunir l’ensemble des acteurs nationaux et internationaux , économiques, politiques et sociaux, autour d’une thématique à dimension stratégique à savoir l’énergie qui constitue, un levier fondamental de développement économique et social.

Me le Chef du Gouvernement a été accompagné du Dr. Abdelkader Amara, Ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, et de Madame Maria van der Hoeven, Directrice Exécutive de l’AIE, dont la présence confirme l’intérêt et le soutien de cette Agence aux choix stratégiques de notre pays dans le domaine de l’énergie.

Dans son mot d'ouverture, le Chef du Gouvernement a salué l'assistance et remercié l'AIE. Il a ensuite rappelé les grandes réformes que connaît le Maroc dans plusieurs domaines et qui font de lui un pays modèle à l'échelle régionale en égard à sa stabilité et son ouverture économique. Les notations des différentes agences spécialisées le confirment. Le classement récent de Doing business en est une des consécrations.

Dans son discours d’ouverture, Monsieur Amara a précisé que cet évènement confirme l’intérêt accordé par l’Agence au secteur de l’énergie marocain et aux efforts engagés depuis la mise en place de notre stratégie.

Cette analyse est assortie de recommandations concrètes, qui confortent les choix stratégiques du Royaume, et qui sont de nature à accélérer la mise en œuvre des programmes et chantiers engagés pour assurer la transition énergétique de notre pays.

Monsieur Amara a rappelé que cet examen effectué par l’AIE, en tant que plus haute instance internationale dans le domaine de l’énergie, constitue un appui et une nouvelle promotion de la stratégie énergétique nationale auprès des institutions et des investisseurs internationaux.

Monsieur Amara a précisé que, le hasard des calendriers de l’Agence Internationale de l’Energie a permis de placer cette cérémonie entre deux manifestations de grandes importances, la présentation du secteur énergétique du Continent Africain à l’horizon 2040, le 13 octobre dernier, et la présentation du « World Energy Outlook 2014 » le 12 novembre prochain.

Cet évènement est d’autant plus important pour le Maroc car, l’ « Analyse de la politique énergétique du Maroc » est le premier exercice de ce genre effectué par l’Agence au niveau du Continent Africain et de la Région MENA.

Monsieur Amara a par la suite exprimé sa satisfaction que le Maroc puisse s’inscrire parfaitement avec les recommandations de l’AIE issues du rapport relatif au secteur énergétique du Continent Africain à l’horizon 2040, en particulier pour le renforcement de la coopération sud-sud et tripartite pour le développement du secteur énergétique en Afrique qui cadre avec la Vision Anticipée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans ce domaine.

Monsieur Amara a clôturé son intervention en réitérant ses vifs remerciements à l’Agence Internationale de l’Energie pour l’excellente analyse du secteur énergétique du Maroc et la mobilisation continue de ses experts. Ce qui a permis à l’Agence de prendre en considération les derniers grands chantiers initiés depuis 2012. (Décompensation – régulation du secteur de l’énergie – introduction du GNL dans le mix énergétique …).

De son coté, Madame van der Hoeven, Directrice Exécutive de l’Agence Internationale de l’Energie, a pris la parole pour exposer les objectifs communs de l’AIE ainsi que les grandes lignes pour l’élaboration d’une « analyse de la politique énergétique « des pays membres de l’AIE.

Elle a par la suite présenté le secteur de l’énergie du Maroc, tout en mettant l’accent sur les grandes caractéristiques de la stratégie énergétique nationale, les premiers résultats enregistrés ainsi que les principales recommandations

  • Maintenir les progrès récents en matière de réduction des subventions aux carburants.
  • Renforcer la stratégie d’efficacité énergétique actuelle par le biais d’une réglementation claire et d’incitations financières, tout en s’attachant à mesurer les progrès réalisés à ce jour et tirer les leçons des expériences des autres, par exemple de l’Union européenne.
  • Optimiser le déploiement de l’énergie solaire : maximiser l’usage de l’énergie solaire concentrée aux heures de pointe et faciliter l’utilisation des technologies photovoltaïques, à travers l’accélération des chantiers de la moyenne et de la basse tension en cours de mise en place par le Maroc – y compris l’accès au réseau.
  • Accélérer la mise en place d’une autorité de régulation de l’énergie afin de superviser un marché de l’énergie encore plus ouvert et d’encourager une utilisation plus importante du gaz.
  • Maintenir la confiance des investisseurs étrangers ainsi que de l’industrie nationale, tout en encourageant le développement de la RD dans les énergies nouvelles et le transfert de technologies.
Etaient présents à cette cérémonie de présentation de l’analyse de la politique énergétique nationale, des membres du Gouvernement, les opérateurs du secteur énergétique et des Ambassadeurs accrédités à Rabat,

C’en est suivi un point de presse avec Mr Amara et Mme van der Hoeven, durant lequel ils ont donné plus de précision sur les points soulevés par la presse nationale et internationale.