Gaz Naturel

Dans le cadre de la stratégie énergétique nationale visant la diversification des sources et des formes de l’énergie, et conformément aux orientations de la déclaration gouvernementale, le Maroc a décidé de renforcer l’utilisation du gaz naturel. Cet objectif prévoit notamment la réalisation sur le site de Jorf Lasfar, d’un terminal de Gaz naturel Liquéfié (GNL) à partir de 2019.

Les études menées actuellement par le Ministère de l’Energie des Mines de l’Eau et de l’Environnement, visant le développement d’une infrastructure de Gaz Naturel Liquéfié (GNL), couvrent plusieurs volets dont notamment:

  • L’évaluation des infrastructures à développer
  • L’identification des partenaires potentiels pour réaliser ces infrastructures
  • Une analyse des modèles possibles d’organisation du secteur du gaz naturel, basée sur un benchmark détaillé de pays ayant récemment développé un système gazier
  • Une proposition d’organisation de la filière au Maroc, sur base des enseignements des benchmarks internationaux et des spécificités du contexte Marocain
  • Une proposition de modèle de régulation de la filière et d’organisation du régulateur
  • La finalisation du projet de loi relative au gaz naturel

Les options d’organisation de la filière gazière proposées dans ces études sont élaborées afin de permettre de décider des orientations suivantes:

  • Garantir l’accès au Gaz Naturel au meilleur prix pour tous les consommateurs marocains
  • Assurer la sécurité d’approvisionnement en gaz
  • Favoriser l’attractivité du secteur pour les investisseurs privés Marocains et internationaux
  • Limiter les risques financiers pour l’Etat marocain
  • Assurer la cohérence et le respect du planning du développement de l’ensemble des volets du projet
  • Rendre possible les évolutions futures pour s’adapter au développement long-terme du secteur, en prévoyant notamment un possible désengagement de l’Etat après démarrage des Infrastructures
L’infrastructure GNL à construire devrait être dimensionnée pour couvrir le scénario de demande élevée 2020-2025, et permettre une augmentation rapide de capacité si besoin après 2025. Elle se compose de
  • Un terminal onshore d'importation de GNL à Jorf Lasfar
  • Un gazoduc reliant le terminal de Jorf Lasfar, Kenitra-Casablanca et le GME
  • Une infrastructure de stockage ;
  • Plusieurs réseaux régionaux de distribution, en fonction de la demande industrielle/résidentielle

L’organisation et la régulation du système gazier Marocain seront élaborées, en se basant sur les retours d’expérience internationaux et les spécificités du plan gazier Marocain. La construction des infrastructures nécessitera environ 5 ans.