Gaz Naturel
Le gaz naturel comporte plusieurs gaz, mais se compose principalement de méthane (CH4). Comme son l'indique, il est extrait de réserves naturelles souterraines et n'est pas un produit chimiquement unique. lorsqu'il est extrait d'un gisement de gaz ou qu'il est obtenu en même temps que le pétrole brut , il contient un mélange de gaz et de liquides (dont certains ne seront pas transformés en produits énergétiques).Ce n'est qu'après avoir traité qu'il devient un des gaz commercialisables du mélange d'origine. A ce stade, le gaz naturel reste un mélange de gaz, mais c'est la teneur en méthane qui prédomine (généralement plus de 85%) .
Le gaz naturel peut se mesurer en plusieurs unités : soit selon sa teneur énergétique, soit selon son volume.
Dans un cas comme dans l'autre, plusieurs unités sont utilisées dans l'industrie du gaz naturel
  • Pour mesurer l'énergie, il est possible d'utiliser les joules, les calories, les Kwh, les unités thermiques britanniques (BTU) ou les thermies ;
  • Pour mesurer le volume, l'unité la plus fréquemment utilisée est le mètre cube ou le pied cube.
En mesurant le gaz naturel selon son volume, il importe de savoir à quelle température et à quelle pression il est mesuré. En effet le gaz étant très compressible , les volumes de gaz n'ont de sens que si la température et la pression ont été spécifiées d'un commun accord. Il existe deux types de conditions de mesure du gaz :
  • Conditions normales : mesuré à une température de 0 degré Celsius et à une pression de 760 mm Hg ;
  • Conditions standards : mesuré à une température de 15 degré Celsius et à une pression de 760 mm Hg.
1 Nm 3 =1.055 m 3 standard
Le gaz naturel est considéré comme un combustible propre du fait que le méthane pur est hautement inflammable, qu'il brûle facilement et quasi complètement et qu'il n'émet que de très peu de polluants atmosphérique.
 
Gaz de cokerie
Le gaz de cokerie est un gaz récupéré comme sous-produit de la carbonisation du coke dans les cokeries minières ou sidérurgiques.
 
Gaz de haut fourneau
Gaz de haut fourneau est un gaz récupéré comme sous-produit à la sortie des hauts fourneaux.
 
Gazéification du charbon
La gazéification du charbon est une opération consistant à transformer le charbon en gaz.
 
Gazole/Carburant diesel
Les gazoles/Carburants diesel sont essentiellement des distillats intermédiaires qui distillent entre 180°C et 380°C . Plusieurs qualités sont disponibles, suivant l'utilisation :
  • Diesel: pour moteur diesel à allumage par compression (automobiles, poids lourds etc.) normalement à faible teneur en soufre
  • Fioul domestique: Fioul léger pour le chauffage des locaux industriels et commerciaux;
  • Autres gazoles: Diesel marine et gazole /diesel utilisé dans le transport ferroviaire;
GNL
Gaz naturel liquéfié. Pour transporter le gaz naturel sur de longues distances par voie maritime, on le liquéfie en abaissant sa température à - 162 °C , ce qui permet de réduire son volume de 600 fois.
 
GNV
Gaz naturel pour véhicules
 
Géothermie
La géothermie ou " chaleur de la terre " se présente sous forme de réservoirs de vapeur ou d'eaux chaudes ou encore de roches chaudes. Lorsque le réservoir géothermique est à une température modérée, cette ressource est exploitée pour de la production de chaleur distribuée par un réseau de chaleur. Lorsque la température du réservoir géothermique est plus élevée et permet de produire de la vapeur, il est possible de produire de l'électricité. On distingue trois types de géothermie :
  • la géothermie peu profonde à basse température ;
  • la géothermie profonde à haute température ;
  • la géothermie très profonde à très haute température.
Méthodes d'exploration avant forage
  • Gravimétrie : Les mesures gravimétriques permettent d'identifier des corps lourds, liés à des stockages magmatiques à « faible profondeur ». Ces stockages peuvent constituer des sources potentielles de chaleur qui sont nécessaires au développement d'un réservoir géothermique.
  • Magnétotellurie : Elle permet de déterminer la structure géoélectrique des zones prospectées entre terrains conducteurs et isolants, en particulier les couches imperméables susceptibles de constituer système géothermique convectif (couvercle d'eau chaude).
  • Polarisation Spontanée : La polarisation spontanée (PS) détecte les circulations de fluides sous la surface.
  • Analyse chimique des eaux et des gaz : La présence d'anomalies en He, CO 2 , H 2 S, CH 4 et radon permettent de mettre en évidence d'éventuelles contaminations par des gaz d'origine magmatique.
GME (Gazoduc Maghreb Europe)
Le projet Gazoduc Maghreb Europe a été lancé en 1996, afin de permettre le transit du Gaz Naturel Algérien vers l'Europe à travers le territoire du Royaume du Maroc.
Capacité : 12,5 BCM/an
Coût d'investissement : 850 M$US (ground section + Gibraltar strait)
Exploitation : Métragaz
Redevance au profit du Maroc : 800 Millions M3/an
Une partie de la redevance a été utilisée pour le fonctionnement de la centrale à cycle combiné de Tahaddart, dont la mise en service date de janvier 2005.
 
GPL
Gaz de pétrole liquéfié ( propane, butane)
 
GPLc
Gaz de pétrole liquéfié carburant (il s'agit d'un mélange de butane et de propane)
 
GPM
Le Groupement des pétroliers du Maroc est une Association qui a pour objet :
  • l'étude, la défense et la représentation des intérêts professionnels de ses membres en ce qui concerne l'importation et la distribution des produits pétroliers sur le territoire du Royaume.
  • d'agir par tous voies et moyens afin de promouvoir et de servir les intérêts communs des opérateurs en matière de distribution des hydrocarbures.
  • de mettre en commun, de façon permanente, les connaissances et les efforts de ses adhérents en vue d'assurer les études et de contribuer au développement et à la qualité des activités pétrolières.
  • d'apporter à ses adhérents tous concours en vue d'accroître leur efficacité globale et préserver sur un plan général leurs intérêts.
  • de promouvoir la formation, l'information et la diffusion des études spécialisées au sein des entreprises.
  • d'assurer la représentation de l'ensemble de ses adhérents auprès des Pouvoirs Publics et tous Organismes pour toutes les questions intéressant les Membres de l'Association.
  • de favoriser le dialogue et la concertation avec l'Administration et les Organismes chargés de l'économie en général et du secteur pétrolier en particulier.