Liens Ignorer la navigationlaboratoire

 MEM_WEBPARTS - wp_btnSections ‭[3]‬

​Madame Leila Benali, Ministre de la Transition Energétique et du Développement ...

Lire la suite

​Madame Leila Benali, Ministre de la Transition Energétique et du Développement ...

Lire la suite

Agenda

 MEM_WEBPARTS - wp_all_actualites

laboratoire

INTRODUCTION

Le Laboratoire national de l'énergie et des mines (LNEM) joue un rôle très important dans secteur des hydrocarbures à travers le contrôle de la conformité des produits pétroliers, il réalise :

    • La réception des échantillons collecté par les Directions régionales et provinciales et les échantillons envoyé par les services de l'Etat et les sociétés pétrolières ;
    • L'analyse des paramètres de la qualité des produits pétroliers (Super Sans Plomb, Gasoil 10 ppm, Fuel-Oil, GPL) selon la réglementation en vigueur ;
    • La production des rapports d'analyses aux profits des parties concernées ;
    • Un appui scientifique et technique aux opérateurs économiques dans le contrôle de la qualité, de la conformité et la sécurité d'utilisation des produits pétroliers
    • Une contribution à l'élaboration de la réglementation

Les services rendus pas le LNEM sont payants en application de l'arrêté conjoint de la ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable et du ministre délégué auprès de la ministre de l'Economie et des Finances chargé du Budget n° 1678.22 du 23 Dhu al kaada 1443 (23 juin 2022) fixant le tarif des rémunérations des services rendus par les laboratoires relevant du ministère de l'énergie et des mines.

Les prestations analytiques qu'il réalise annuellement concernent plus de 5000 échantillons, représentant 4 familles de produits (Super Sans Plomb, Gasoil 10 ppm, Fuel-Oil, GPL) chacune comporte une multitude des caractéristiques physico-chimiques à contrôler.

LNEM comporte un effectif total de 18 personnes dont 8 cadres (ingénieurs et universitaires) et 10 techniciens disposant d'un savoir-faire et d'une expérience démontré.

1/ MISSIONS DU LNEM

Le Laboratoire National de l'Energie et des Mines a été créé afin de faire le contrôle de la qualité des produits pétroliers visant à :

    • Mettre à la disposition des consommateurs des produits pétroliers conformes aux spécifications réglementaires en vigueur ;
    • Réduire les risques pour le consommateur (endommagement, pannes ….) ;
    • Lutter contre les pratiques illicites afin d'améliorer la confiance des opérateurs économiques et des consommateurs ;
    • Contribuer à la protection de l'environnement contre les effets des émissions polluantes liées éventuellement à la qualité desdits produits.

Le contrôle se fait le long de la chaine de distribution selon le schéma suivant :

 

 

Les missions principales du Laboratoire National de l'Energie et des Mines sont :

    • Analyser les échantillons prélevés par les Directions Régionales et Provinciales du DTE ou à la demande des tiers (sociétés pétrolières, Douane, …).
    • Contrôler la conformité des produits pétroliers aux caractéristiques réglementaires selon l' arrêté du Ministre de l'Energie, des Mines et de l'Environnement n°1948-21 du 5 hija 1442 (16 juillet 2021) relatif aux caractéristiques des grands produits pétroliers.

Organigramme :

La Division des Laboratoires de l'Energie et des Mines et de la Géologie est chargée de la gestion des laboratoires d'analyses qu'elle exploite pour le compte du ministère et pour le compte de tiers. Cette Division comporte trois services comme le montre l'organigramme ci-après :

 

 

Répartition des Laboratoires d'Analyse des produits pétroliers du DTE :

Dans le cadre du projet de mise à niveau du Laboratoire National de l'Energie et des Mines dont l'objectif est d'accroitre la capacité d'analyse des échantillons des produits pétroliers et de réduire les délais moyens de délivrance des résultats d'analyses, le Département chargé de l'Energie a mis en place, depuis 2018, quatre laboratoires d'analyses des produits pétroliers annexes à Agadir, Marrakech, Meknès et Tanger.

La répartition des Laboratoires d'Analyse des produits pétroliers du DTE par rapport aux Directions régionales et provinciales du Ministère est comme suit :

 

  • Laboratoire National de l'Energie et des Mines à Casablanca
    • Contrôler de la conformité des produits pétroliers prélevés par les :
      • Directions régionales du DTE à : Casablanca, Rabat et Beni Mellal,  
      • Directions provinciales du DTE à : Mohammedia, Settat, El Jadida et Kenitra

 

En plus des directions Régionales et Provinciales, ce laboratoire analyse aussi les échantillons des produits pétroliers des sociétés pétrolières, Services de la Douane, particuliers.

 

  • Unité annexe du LNEM à Agadir :
    • Contrôler de la conformité des produits pétroliers prélevés par les :
      • Directions régionales du DTE à : Agadir, Guelmim, Laâyoune et Dakhla
      • Directions provinciales du DTE à : Tata et Tan-Tan
  • Unité annexe du LNEM à Marrakech :
    • Contrôler de la conformité des produits pétroliers prélevés par les :
      • Directions régionales du DTE à : Marrakech
      • Directions provinciales du DTE à : Safi et Ouarzazate
  • Unité annexe du LNEM à Tanger :
    • Contrôler de la conformité des produits pétroliers prélevés par les :
      • Directions régionales du DTE à : Tanger
      • Directions provinciales du DTE à : Al Hoceima et Tétouan
  • Unité annexe du LNEM à Meknès :
    • Contrôler de la conformité des produits pétroliers prélevés par les :
      • Directions régionales du DTE à : Fès, Errachidia et Oujda
      • Directions provinciales du DTE à : Meknès, Khénifra, Nador, Bouâarfa, Jerada et Midelt

 


Projet de transition du Maroc vers une qualité de carburants compatible avec les normes Euro 6 :

(Publication d'un nouvel arrêté se rapportant aux caractéristiques des grands produits pétroliers)

 

Lors de la 22ème Conférence des Parties (COP 22) tenue à Marrakech en novembre 2016, le Maroc s'est engagé, dans le cadre des questions liées à la protection de l'environnement et du climat, d'adopter de nouvelles normes de dépollution des véhicules.

à partir du 01/01/2023, tout véhicule neuf doit être conforme aux nouvelles normes lors de son homologation, et qu'à partir du 01/01/2024, tout véhicule ne peut être immatriculé que s'il est conforme à ces normes.

A cet effet, le Ministère de la Transition Energétique et le Développement Durable, a pris les mesures nécessaires concernant la qualité des carburants commercialisés au Maroc pour qu'elle soit compatible avec la norme précitée.

Ces efforts ont été couronnés par la publication de l'arrêté du ministre de l'énergie, des mines et de l'environnement n°1948-21 du 5 hija 1442 (16 juillet 2021) relatif aux caractéristiques des grands produits pétroliers.

Le projet de transition du Maroc vers une qualité de carburants compatible avec les normes Euro 6 vise à :

    • Amélioration de la qualité de l'air et réduction des impacts négatifs sur la santé ainsi que l'environnement et la nature ;
    • Réduction des émissions CO2, ce qui appuierait l'objectif du Royaume du Maroc en matière de réduction des émissions de GES, en particulier le CO2 (accord de Paris sur le climat) ;
    • Amélioration de la durabilité et maniabilité des véhicules (Euro 4 et moins) ;
    • Fluidité de l'accueil des Marocains résidants à l'étranger (flottes de véhicules en provenance des pays de l'Union Européenne) ;
    • La migration vers carburants compatibles avec la norme Euro 6 accompagnée par un renouvellement du parc des véhicules réduira de manière significative la consommation et permettra ainsi au Maroc de réduire la pollution et ses impacts ainsi que la facture énergétique.




Projet de construction du nouveau siège du Laboratoire National de l'Énergie et des Mines (LNEM) à Casablanca

    • Superficie : d'environ 2500 m² ;
    • Début des travaux : Aout 2021
    • Budget total : plus de 10 millions de dirhams ;
    • Réalisation des travaux dans le cadre de la maitrise d'œuvre déléguée, par l'Agence Nationale des Equipements Publics.

Le projet de construction du nouveau siège du LNEM à Casablanca a pour objectifs de :

    • Porter à la hausse la capacité de réception d'échantillons prélevés pour analyse et contrôle à tous les stades, depuis l'importation jusqu'à leur mise à la disposition du consommateur final.
    • Préparer le laboratoire pour l'obtention de l'accréditation selon la norme internationale ISO 17025 ;
    • Asseoir la sécurité au sein du laboratoire en assurant le confort du personnel du laboratoire ainsi que ses usagers.

Le Laboratoire National de l'Energie et des Mines (LNEM) et ses annexes offrent une gamme des prestations et d'analyses réglementaires des paramètres de la qualité des produits pétroliers (Super Sans Plomb, Gasoil 10 ppm, Fuel-Oil, GPL…) selon la réglementation en vigueur.

Les services rendus pas le LNEM sont payants en application de l’arrêté conjoint de la ministre de la Transition Énergétique et du Développement Durable et du ministre délégué auprès de la ministre de l’Economie et des Finances chargé du Budget n° 1678.22 du 23 Dhu al kaada 1443 (23 juin 2022) fixant le tarif des rémunérations des services rendus par les laboratoires relevant du ministère de l’énergie et des mines. 

  

 

TESTS REGLEMENTAIRES

Supercarburant Sans Plomb (SSP)

Gasoil 10ppm

Fuel Oil

GPL

Aspect

Couleur

Densité à 15°C

Teneur en Eau

Couleur

Distillation

Point d’éclair

Odeur

Distillation

Densité à15°C

Viscosité à 50°C

Masse Volumique

Teneur en plomb

Teneur en soufre

Teneur en eau

Pression de vapeur

Masse Volumique à 15 °C

Point d’éclair

Teneur en soufre

Evaporation

Teneur en soufre

Viscosité à 40°C

Point d’écoulement

Corrosion à la lame de cuivre

Teneur en gommes actuelles

Point d’écoulement

Eau et sédiments

Composition par CPG

Tension de vapeur

Température limite de filtrabilité

Carbone Conradson

Teneur en composés sulfurés

Indice d’octane

Teneur en eau

Teneur en Cendre

 

Essais et analyses

Indice de cétane calculé

Teneur en vanadium

 

Stabilité à l’oxydation

Nombre de cétane

Teneur en sodium et Potassium

 

Teneur en phosphore

Contamination totale

Distillation

 

Teneur en Benzène

Teneur en cendre

Teneur en Asphalthénes

 

Teneur en oléfines

Stabilité à l’oxydation

 

Teneur en aromatique

Résidu du carbone

 

Corrosion à la lame de cuivre

Pouvoir lubrifiant

 

Teneur en oxygène

Corrosion à la lame de cuivre

 

Teneur en composés oxygénés

Conductivité électrique à 20 °C

 

Teneur en autres composés oxygénés

 

 

 



Le nombre et la répartition des échantillons réceptionnées et analysées en 2022

Le LNEM et ses annexes ont analysé 5029 échantillons en 2022 répartis comme suit :

    • 3215 échantillons des Directions Régionales et Provinciales
    • 1814 échantillons des sociétés pétrolières et Services de la Douane

 

Représentation graphique de cette Répartition


Variation du Nombre d'échantillons analysés depuis l'année 2017


Les résultats des analyses

Le LNEM a enregistré pour l'année 2022 :

    • 122 cas de non-conformité des 3215 échantillons déposés par les Directions régionales et provinciales (DR et DP) pour le Gasoil-10 et le super sans plomb (SSP) ;
    • Aucun cas de non-conformité n'a été détecté sur les produits pétroliers objet des demandes d'analyses (1814 échantillons analysés) émanant des opérateurs privés et les services de la douane.

Ces cas sont répartis comme suit :

ÉchantillonsNombreNatureTaux de conformité
DR / DP3215SSP155495,9%
G10166196,4%