Liens Ignorer la navigationsecteur

 MEM_WEBPARTS - wp_all_actualites

>> Nucléaire >> Promotion des applications nucléaires au Maroc

Promotion des applications nucléaires au Maroc



Le Maroc a opté, très tôt, pour le développement des utilisations pacifiques des techniques nucléaires dans divers secteurs socio-économiques tout en se conformant aux exigences des normes et standards de sûreté et de sécurité nucléaires. Cette démarche a permis à notre pays de développer des compétences humaines spécialisées et des plateformes scientifiques et techniques de pointe dans ce domaine.

L'utilisation d'applications nucléaires pacifiques au niveau national ne cesse d'augmenter considérablement dans divers secteurs économiques et sociaux. L'utilisation de ces applications à des fins médicales, industrielles, agricoles, de recherche, d'hydrologie, des mines et même dans le domaine de la surveillance de la sécurité s'est avérée très bénéfique au vue des possibilités qu'elle offre à ces secteurs socio-économiques.

  • Dans le domaine de la santé publique, les applications nucléaires sont utilisées en diagnostic radiologique nucléaire, en médecine nucléaire et en radiothérapie ;
  • Dans le domaine industriel, les applications nucléaires sont utilisées dans les appareils d'imagerie gamma, de mesures et de détection radiologique ;
  • Dans le domaine agricole, les techniques nucléaires et isotopiques sont utilisées pour contribuer à la gestion durable des ressources naturelles, l'évaluation de l'érosion et de l'efficacité des pratiques de conservation des sols, l'utilisation efficace de l'eau d'irrigation et des engrais ainsi que la sécurité alimentaire ;
  • Dans le domaine de la surveillance de la sécurité lors des contrôles douaniers, ainsi que le contrôle des bagages.
  • Dans le domaine de l'éducation et de la recherche scientifique notamment dans les activités de recherche scientifique qui utilisent les rayons X, la diffraction, la spectrométrie, le générateur de rayons X et de nombreuses sources radioactives à faible activité.
  • Dans le domaine de l'eau à travers des programmes d'investigation et d'études liés aux ressources en eau. Ces techniques d'hydrologie radio-isotopique permettent de renseigner sur l'âge de l'eau (renouvelable ou fossile), les mécanismes de remplissage et la circulation des nappes, l'origine de la salinité des nappes phréatiques, l'efficacité du remplissage artificiel des nappes phréatiques, la qualité de l'eau et l'origine des sources de pollution. Il est à noter qu'au cours des 20 dernières années, les principaux aquifères nationaux ont été caractérisés par des méthodes isotopiques.
  • Réacteur de recherche nucléaire : La première installation nucléaire au Maroc a été construite avec un réacteur de recherche nucléaire de 2 mégawatts et des laboratoires associés, réalisé par le Centre national de l'énergie, de la science et de la technologie nucléaires (CNESTEN) basé au Centre d'études nucléaires de Maamoura.

En plus de ces applications, et en sa qualité du coordinateur national des programmes de coopération technique avec l'Agence Internationale de l'Energie Atomique, le Ministère œuvre à bénéficier de l'expérience de cette Agence pour encourager l'utilisation de nouvelles applications nucléaires dans notre pays. Dans ce contexte, le Maroc a élaboré un Programme Cadre National, pour la période 2018-2023 (5 ans), dans le domaine des utilisations pacifiques des applications nucléaires et ce, conformément aux priorités nationales basées sur les stratégies sectorielles à l'horizon de 2030.

Ainsi, le MTEDD veille actuellement à intégrer des nouvelles technologies nucléaires à travers les projets de coopération technique avec l'AIEA en cours de mise en œuvre et qui concernent en particulier :

    • La mise à niveau du réacteur nucléaire de la Maàmoura pour qu'il puisse être exploité dans davantage secteurs socio-économiques ;
    • Le soutien des travaux du Comité de réflexion sur l'Electronucléaire et le Dessalement de l'eau de mer (CRED) ;
    • L'utilisation de la Technique des Insectes Stériles (TIS) pour la lutte contre les insectes fruitiers ;
    • Évaluation de l'intrusion d'eau de mer dans les aquifères côtiers arides à l'aide de techniques isotopiques et nucléaires,
    • Renforcement des capacités de l'autorité de règlementation dans le domaine de la sûreté radiologique et de la surveillance environnementale.